Archives de l’auteur : Unsfa 44

Les têtes de liste aux élections européennes répondent aux questions de l’Unsfa





L’Unsfa souhaite une Europe à l’écoute de ses architectes !
 
A l’occasion des élections européennes, l’Unsfa a adressé un questionnaire (voir en fin d’article) aux treize principales têtes de liste à ces élections pour leur demander de se positionner sur de quatre thèmes qui sont au cœur des préoccupations des architectes français aujourd’hui : la reconnaissance de la profession d’architecte, la nécessaire transition écologique, la défense et l’accompagnement du citoyen européen et enfin la simplification des règlements et des procédures.
 
Sur les treize listes sollicitées, sept d’entre-elles ont répondu au questionnaire qui leur était adressé. Il s’agit des listes « Contre le capital, le camp des travailleurs » conduite par Mme  Nathalie ARTHAUD, « Debout la France » conduite par M. Nicolas DUPONT-AIGNAN, « Le Printemps Européen » conduite par M. Benoît HAMON, « Les Européens » conduite par M. Jean-Christophe LAGARDE, « Urgence Ecologie » conduite par M. Dominique BOURG, « Renaissance » conduite par Mme Nathalie LOISEAU, « Le Rassemblement National » conduite par M. Jordan BARDELLA.
 
Deux listes, celles de Nathalie Arthaud et de Nicolas Dupont-Aignan, ont choisi de répondre globalement plutôt qu’en développant un argumentaire pour chaque question. Les autres listes ont inscrit leurs réponses dans le cadre des questions posées.
 
L’ensemble des réponses apportées par ces listes au questionnaire que nous leur avons adressé témoigne de leur reconnaissance de la place de l’architecture dans les sociétés françaises et européennes et de leur compréhension des enjeux auxquels ces sociétés sont confrontées.
 
Nous remercions les têtes de liste d’avoir pris la peine de nous répondre – augurant pour demain d’une coopération rendue possible par l’ouverture du dialogue.
 
Pour mémoire :
Depuis 1969, l’Unsfa (Union nationale des syndicats français d’architectes) œuvre au rayonnement de la profession d’architecte. Elle a pour objet de mettre au service de la profession d’architecte la puissance de l’action syndicale, assure la défense des droits et intérêts matériels et moraux, tant collectifs qu’individuels des architectes et fédère près de 1200 entreprises d’architecture au travers de 50 syndicats d’architectes territoriaux ou à exercice spécifique. Elle représente ainsi environ 30 000 architectes inscrits au Conseil National de l’Ordre des Architectes. Cette union est apolitique, indépendante des courants idéologiques et respectueuse de la diversité des opinions de ses adhérents et de ses interlocuteurs. Elle est principalement composée de cabinets d’architecture ayant acquis une expertise importante du territoire national, une connaissance forte des attentes de la population, et une vision irremplaçable sur l’aménagement nécessaire du cadre de vie de chacun compte-tenu de l’évolution actuelle de la société (espérance de vie grandissante, famille décomposée et recomposée, mobilité professionnelle…).
 
SYNTHÈSE
 
1/ Cinq listes qui ont répondu à chacune des dix questions posées :
 
A- Pour une meilleure reconnaissance de la profession, la classification en intérêt public de l’environnement bâti et de l’architecture fait consensus mais cet intérêt public devrait inclure le Patrimoine Naturel pour « Urgence Ecologie » (D. Bourg), le patrimoine historique culturel pour J. Bardella, tandis que cette notion devrait être reconnue au niveau européen pour LAREM (N. Loiseau).
 
Au sujet de la promotion d’une architecture durable de grande qualité, l’adhésion est similaire, de B. Hamon qui en fait un critère déterminant dans la définition du cahier des charges à LAREM qui souhaite un accord au niveau européen.
 
Le Rassemblement National considère que cela relève du bon sens sous réserve que ces principes ne soient pas rendus obligatoires par l’UE dans la gestion des marchés publics.
 
B- Sur la transition écologique, l’idée d’un audit global des constructions établi par un architecte permet à B. Hamon de redire qu’à ses yeux, la priorité est la construction à basse consommation d’énergie et la production d’énergies renouvelables pour diminuer les émissions de CO2 tandis que LAREM affirme que les subventions pour lutter contre les passoires thermiques doivent dépendre du strict respect de la règlementation.
 
Si tout le monde s’accorde sur l’idée d’organiser des états généraux de l’Aménagement du Territoire, LAREM souhaite que l’on rajoute les Collectivités Territoriales dans la liste des participants.
 
Les réponses sont beaucoup plus réservées sur l’abaissement du seuil des recours obligatoires à un architecte au premier m² construit, B. Hamon le conditionnant à des modèles économiques de projet vertueux, « Urgence Ecologie » voulant avancer « par étapes », LAREM aspirant à une coordination européenne, le Rassemblement National se limitant à un accord pour discuter du sujet.
 
Seul l’UDI de Jean-Christophe Lagarde adhère sans réserve à l’idée.
 
C- Mieux assurer la défense et l’accompagnement du citoyen européen ?
« Urgence Ecologie », « LAREM » et le « RN » affichent un soutien mesuré à la définition des contenus de missions comme à l’établissement de barèmes adaptés à chaque type de projets. Jean-Christophe Lagarde est plus convaincu à nouveau.
 
Le sujet de la convergence européenne des systèmes de responsabilité Garanties / Assurances donne lieu à des positions plus tranchées.
 
Le Printemps Européen de Benoît Hamon insistant d’abord sur une protection harmonisée des travailleurs, LAREM et le RN mettant en avant la nécessité que cette harmonisation se fasse tout en exigeant qu’il soit tenu compte des différences culturelles de chaque Etat.
 
D- La simplification au service de tous révèle dans l’ensemble bien des convergences entre les listes.
 
De Nicolas Dupont-Aignan à Benoît Hamon qui veulent éviter un nivellement par le bas et à LAREM qui souhaite que soient respectées cependant des approches étatiques différentes de l’architecture, le soutien à l’harmonisation des durées de formation des architectes est nuancé. Le RN affiche même un franc scepticisme.
La reconnaissance mutuelle des diplômes au niveau européen suscite une plus claire adhésion : B. Hamon la voit comme le gage du droit de chaque citoyen à circuler et s’installer en Europe. Renaissance et le RN la soutiennent si elle est étendue à l’apprentissage (N. Loiseau) et si celle-ci ne devient pas uniformisatrice (J. Bardella).
 
L’ouverture des marchés intra-communautaires à tous les architectes européens s’inscrit dans des approches plus politiques.
 
Benoît Hamon souhaite que cela précède l’harmonisation des conditions de travail et des droits sociaux fondamentaux. Le Rassemblement National demande que soit rendu à la France, le pouvoir de donner priorité d’accès au marché français, aux professionnels français.
 
2/ Deux listes ayant apporté une réponse globale :
 
Mme N. Arthaud a tenu à rappeler l’importance du problème du logement en Europe et en France qui compterait 4 Millions de personnes peu ou mal logées. Elle n’est pas d’accord avec la mise en concurrence de l’excellence architecturale française face à d’autres créations.
 
N. Dupont-Aignan (comme Jordan Bardella) insiste très fortement sur la qualité de notre Patrimoine et déplore l’absence de moyens pour l’entretenir. L’un et l’autre affirment que la législation sur l’architecture et l’urbanisme doivent dépendre des Nations, pas de l’Union Européenne. Ils refusent l’uniformisation qui résulte de la dérive centralisatrice de l’Union Européenne.
 
 
Pour découvrir les réponses reçues à ce jour, cliquez sur les listes qui apparaissent en lien :
 
·    Jean-Christophe Lagarde – Union des Démocrates et Indépendants (UDI) : « Les Européens »
 
·    Nathalie Loiseau – La République en Marche (LREM) : « Renaissance »
 
·    François-Xavier Bellamy – Les Républicains (LR) : « Pour la France, transformer l’Europe »
 
·    Jordan Bardella – Rassemblement National (RN) : « Pour une Europe des nations et des peuples »
 
·    Manon Aubry – La France Insoumise (LFI) : « Maintenant le peuple »
 
·    Yannick Jadot – Europe Ecologie-Les Verts (EELV) : « Pour le climat, tout doit changer »
 
·    Raphaël Glucksmann – Parti Socialiste / Place Publique : « Pour le climat, tout doit changer Envie d’Europe »
 
·    Benoît Hamon – Génération.s : « Vive l’Europe libre », liste citoyenne du printemps européen
 
·    Nicolas Dupont-Aignan – Debout La France : « Amoureux de la France »
 
·    Nathalie Arthaud – Lutte Ouvrière (LO) : « Contre le grand capital, le camp des travailleurs »
 
·    Yann Brossat – Parti Communiste Français (PCF) : « Pour une Europe des gens, contre l’Europe de l’argent »
 
·    Florian Philippot – Les Patriotes (LP) : « Ensemble, patriotes et gilets jaunes »
 
·    François Asselineau – L’Union Populaire Républicaine (UPR) : « Ensemble pour le Frexit »
 
·    Dominique Bourg – Génération écologie : « Urgence Ecologie »
 

Les matériaux biosourcés,un véritable enjeu sur vos futurs projets ! 18 mars à LA MAT

 

Laine, laine de bois, laine de chanvre, fibres de bois, béton de chanvre, béton de bois… Comment choisir, comment prescrire ?!?

Nous aurons la chance d’accueillir Jonathan LEPLAY, président d’ECHOBAT, association fédérant tous les professionnels de l’éco-construction et gérant de Biosfaire-Matériaux sains. Il aura de plaisir de vous sensibiliser et de vous expliquer les atouts de ces matériaux  lorsqu’on anticipe un projet dans sa globalité et de vous exposer la méthodologie à mettre en place pour la bonne réalisation de vos études.

Attention changement de lieu pour cette réunion !

Lundi 18 mars à partir de 19h dans les locaux de  LA MAT, 12bis rue de l’échappée, 44 200 Nantes.

Ce sera l’occasion de découvrir La MAT une mathériauthèque, espace d’inspiration pour la création

LA MAT
12bis rue de l’Échappée, 44 200 Nantes
tel: 02 85 52 86 10
Port: 06 28 18 34 13
https://www.facebook.com/LaMATNantes/

https://www.linkedin.com/company/la-mat

www.la-mat.fr

 

 

 

 

COMPAGNIE DES ARCHITECTES DE COPROPRIETE

Lundi 11 février à partir de 19h

En début de séance : Intervention préalable des représentants de la DREAL, Séverine GERGAUD et Arnaud HERVE : action de l’Anah pour la rénovation des copropriétés et rénovation énergétique (rôle, aides financières et conditions d’éligibilité).

Puis « PRÉSENTATION ET CREATION DU GROUPE COMPAGNIE DES ARCHITECTES DE COPROPRIETE SUR LA REGION DES PAYS DE LA LOIRE » avec la participation de Michel FAYOLAS Architecte (https://archicopro.com)

 


LA COMPAGNIE DES ARCHITECTES DE COPROPRIÉTÉ

La Compagnie des Architectes de Copropriété est une Association d’Architectes , inscrits à l’ Ordre , créée il y a maintenant 22 ans, à l’initiative d’une dizaine de confrères installés en région parisienne et dont l’activité principale se situait dans le domaine de l’entretien du patrimoine en copropriété.

Cette Association, principalement implantée en Région parisienne a pour vocation de développer l’intervention des Architectes dans le cadre des travaux en copropriété. Elle représente actuellement 120 membres environ avec 2 membres à BORDEAUX, 3 membres en région PACA, 5 en Occitanie. Elle assure à ses membres une formation interne, à raison d’une séance par mois, ceci pour leur permettre d’être le plus performant possible dans leur domaine.

Elle développe aussi, à travers un réseau INTRANET, un échange permanent entre ses membres, chacun pouvant confronter ses connaissances ou ses questionnements avec les autres membres de la Compagnie. Chaque cabinet reste indépendant et elle se refuse à une concurrence axée sur la guerre des honoraires, considérant que le choix des Maitres d’Ouvrage (Copropriétaires, syndics) doit se porter sur la compétence et la relation privilégiée entre le maitre d’Ouvrage et son Maitre d’ Œuvre, le montant des honoraires n’étant que la juste rémunération du travail fourni : chaque membre s’attache à fournir à ses clients des dossiers le plus complet possible.

Le choix des nouveaux membres se fait par cooptation, sur la compétence dans le domaine de la Copropriété, mais nous intégrons aussi des stagiaires, pour les confrères qui démarrent dans cette activité et qui peuvent se sentir bien seul ; chaque stagiaire est assisté d’un tuteur, interlocuteur privilégié pendant cette phase de stagiaire.

La Copropriété est présente dans toutes les régions, La Compagnie doit, elle aussi, y être représentée pour que vive notre slogan : Un Immeuble, Un Architecte.

Michel Fayolas architecte

Dématérialisation des marchés publics, un partenariat Unsfa pour vous aider

ACQUÉRIR UN CERTIFICAT DE SIGNATURE ÉLECTRONIQUE  AVEC LE PARTENARIAT

Dans le cadre de la généralisation des marchés publics dématérialisés, à compter du 1er Octobre 2018, les architectes vont devoir se doter d’un certificat de signature électronique. Plus précisément il s’agit d’un certificat RGS** / EIDAS sur support cryptographique qualifié (clé USB), obligatoirement remis en face à face.

L’Unsfa a pris les devants pour accompagner la profession dans cette transformation numérique, en concluant un partenariat avec le Tiers de Confiance CertEurope.

Les certificats requis pour la réponse aux marchés publics dématérialisés coûtent en moyenne 260 € HT pour une durée de validité de 3 ans.

L’accord entre l’Unsfa et CertEurope permet lui aux architectes de s’équiper d’un certificat pour un tarif préférentiel de 159 € HT pour cette durée de validité de 3 ans.

La démarche d’achat d’un certificat électronique est la suivante :

  • Se rendre sur la plateforme dédiée aux architectes : https://portail-pki.certeurope.fr/ws/UNSFA
  • Créer son compte
  • Choisir le mode de remise :
  • Récupérer son certificat dans un des partenaires  proposant cette récupération :

Par exemple le Gep’atlantique Bretagne & Pays de Loire, 2 place Mangin à Nantes ou à l’occasion d’une formation.

Ou se faire livrer directement à son cabinet par un prestataire habilité à la remise de certificat (Coût supplémentaire de 99 € HT).

  • Procéder au paiement en Carte Bancaire directement sur la plateforme https://portail-pki.certeurope.fr/ws/UNSFA
  • Télécharger le dossier PDF, l’imprimer et l’envoyer par voie postale (obligation légale) à l’UNSFA qui se chargera de la validation du dossier.
  • CertEurope générera le certificat sous un délai de 7 jours ouvrés maximum à partir de la validation du dossier et l’enverra dans les locaux du syndicat membre de l’Unsfa que vous aurez choisi.

Ou à votre agence au coût supplémentaire de 99 € HT.

Pour en savoir plus sur la dématérialisation complète, nous vous invitons à lire le dossier des « Cahiers de la profession » n°62 du 1er trimestre 2018, intitulé « Dématérialisation et nouveaux outils numériques : modes d’emploi » : https://syndicat-architectes.fr/files/2018/05/cdp-n62.pdf

 

Cette offre groupée nous l’avons ouverte à l’ensemble des architectes, adhérents ou non à notre Union.

Mais si vous en profitiez pour nous rejoindre ? Les raisons d’adhérer en ligne à l’Unsfa c’est ici : https://adhesion.unsfa.fr/

CERTIFICAT DE SIGNATURE ÉLECTRONIQUE

ÉTUDES D’IMPACT & CONCERTATION :

Les architectes au cœur des projets de construction, de lotissement ou d’urbanisme

Maison des Syndicats de Loire Atlantique, Mardi 19 juin 2018 à partir de 19h


La ville de demain intègre des dimensions nouvelles : mobilité, rapport au numérique, liens sociaux, lieux de rencontre… Dans ce mouvement, penser un projet de territoire doit se faire avec les acteurs de terrain, ce qui amène l’émergence de nouvelles méthodes de concertation. 
L’opportunité pour les concepteurs est d’intégrer à leur démarche, quelle que soit la nature du projet, un temps d’association avec les parties prenantes. Leur activité s’inscrit en parallèle dans un cadre réglementaire, qu’ils doivent maitriser. 

Nolwenn Dulieu, architecte D.P.L.G., Urbaniste, Gérante de l’Atelier du lieu, viendra présenter leur vision opérationnelle des études d’impact et de concertation afin que les architectes, qui portent une vision transversale et la méthode de projet, appréhendent l’opportunité de ces nouveaux marchés.
 
A l’occasion de notre rencontre, vous pourrez échanger et débattre et découvrir quelques formations de référence.

Rendez-vous à la Maison des Syndicats de Loire Atlantique le Mardi 19 juin 2018 à partir de 19h, la salle réservée au premier étage sera identifiée sur le tableau situé dans la zone accueil. 
Adresse : Maison des Syndicats – bâtiment central, Place de la Gare de l’Etat sur l’Ile de Nantes (le long du boulevard de la Prairie au Duc)

Bien cordialement


Gilles CHABENES
Président UNSFA 44
Tél : 02 40 20 60 32
Mail : unsfa44@orange.fr
Site internet : unsfa44.fr



Réforme du droit du travail issue des ordonnances « Macron »

L’UNSFA 44 vous invite à l’étape à Nantes de l’UNSFA consacrée à la présentation de la réforme du droit du travail issue des ordonnances « Macron »

Elle se déroulera le Lundi 12 Mars 2018 à la Maison des syndicats 1, Place de la Gare de l’État – 44 276 Nantes (Boulevard de la Prairie au Duc) de 19h00 à 21h00

La participation est gratuite, le coût de l’intervention sera pris en charge par l’UNSFA 44.

*Pour vous inscrire, il vous suffit de cliquer sur le lien ci-dessous et remplir notre questionnaire en ligne

Lors de cette soirée , vous aurez l’occasion de :

  • Décrypter la réforme du code du travail
  • Evaluer les enjeux de la nouvelle hiérarchie des normes pour les entreprises d’architecture
  • Saisir les nouvelles opportunités de négociations collectives
  • Prendre en compte les évolutions des Instances Représentatives du Personnel (à partir de 8 salariés)
  • Connaître les nouvelles règles du licenciement individuel ou collectif et les nouvelles dispositions relatives au contrat de travail (Clauses de Télétravail …)
  • Poser vos questions à nos permanents du service juridique de l’Unsfa, sur les principales mesures impactant votre quotidien, et celui des salariés.

Vous devez mettre à jour vos connaissances, cette soirée d’information en est la meilleure solution !

UNION NATIONALE DES SYNDICATS FRANCAIS D’ARCHITECTES

29, Bld Raspail 75007 Paris

e-mail : contact@unsfa.com

www.syndicat-architectes.fr

www.congresdesarchis.com

Retour d’expériences sur la construction / rénovation bio-sourcées :

étanchéité à l’air et utilisation de complexe isolant durable, efficace, et local,
Des matériaux intelligents avec un retour sur investissement assuré

De 18h30 à 21h00 le  lundi 2 octobre 2017, Solilab, 8 Rue de Saint-Domingue, 44200 Nantes

Venez rencontrer et écouter des industriels qui présenteront leurs produits et mises en œuvre en complexe sous un format de micro conférences et de stands techniques, avec une présentation de projets nationaux.

Seront présent, en reprenant l’idée d’une paroi, de l’intérieur vers l’extérieur :
·        Enduit intérieur: ARGILUS
·        Plaque intérieure: Fermacell
·        Membrane d’étanchéité : Proclima
·        Isolation semi rigide base chanvre et enduits chaux/ chanvre : Biofib Isolation
·        Enduit et béton végétal : Chaux de Saint Astier
·        Isolation rigide base bois: Steico
·        Finition extérieure Bois : Protac

.        Un revendeur local de solution biosourcée et président d’Echobat : Biosfaire, Jonathan Leplay
.        Biomattitude, Biom,  valoriser en euros le service social et environnemental  rendu par les entreprises, et les marchés public, Arnaud Lobez
·       Bureau d’études exigeant en matière environnementale, énergétique et bioclimatique, Tribu, Nicolas Robert

Expérimentation E+C- : « Énergie positive et réduction Carbone »

Lundi 3 juillet à 19h

En pleine cohérence avec les enjeux climatiques et les objectifs internationaux statués lors de la COP 21, le monde du Bâtiment devient « Bas Carbone ». Pour préparer la nouvelle réglementation environnementale prévue pour 2020, l’État a lancé en novembre 2016 l’expérimentation E+C-, « Énergie positive et réduction Carbone », qui vise à la fois une meilleure performance énergétique et le faible bilan carbone sur le cycle de vie complet des opérations neuves.

Cette démarche ambitieuse en termes d’exigences et sur le mode de la concertation fait de la France une pionnière. Avec toute la filière, les architectes ont tout intérêt à s’engager dès maintenant dans l’évolution de leurs pratiques pour intégrer cette nouvelle donne. Leur forte implication dans l’expérimentation permettra des retours de terrain nécessaires à l’ajustement pragmatique de la future réglementation.

L’UNSFA 44 a donc invité M. Benoît Rocher, référent de l’expérimentation E+C- au sein de la DREAL – Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement -, qui en présentera le fonctionnement et Hervé Joslain, direction départementale des territoires (DDTM) de la Loire-Atlantique.

Sa mise en pratique sur un projet de 35 logements collectifs sera présentée par l’agence Ad Hoc architecture, représentée par Pierre Mincheneau, Romain Marten et Jean François Leroy.

CONSTRUIRE AVEC LES MATÉRIAUX BIOSOURCÉS : États des lieux & retours d’expériences

Les associations ATLANBOIS, BOTMOBIL (membre du Réseau Français de la Construction Paille) et CONSTRUIRE EN CHANVRE se réunissent pour vous proposer un échange autour des matériaux biosourcés dans la construction. Cette rencontre sera l’occasion de présenter les filières locales et les solutions constructives.

INTERVENANTS :

QUALIBAT et dispositif RGE

Mardi 2 mai à 19h

–          Mécanisme de qualification et l’essentiel à retenir du dossier de qualification
–          Rôle et fonctionnement d’une commission d’examen QUALIBAT
–          Informations pratiques pour devenir membre de commission
–          Temps d’échanges

Intervenant :
Thomas Galopin, Animateur régional, Délégation Ouest QUALIBAT
https://www.qualibat.com/